Comment nettoyer une plaie au genou ?

Les beaux jours, c’est le temps des sorties à vélo, des promenades en forêt… mais aussi des genoux écorchés et des petits bobos. Les antiseptiques sont là pour venir à votre rescousse.

Triple action de Cicatryl – Présentée en petits sachets individuels, cette pommade renferme un antiseptique, le chlorocrésol, un anti-inflammatoire, le guaïazulène, de la vitamine E et un cicatrisant, l’allantoïne sur le site de parapharmacie : Roche Nicholas

    >li>Comment l’utiliser ? Lavez-vous les mains, nettoyez soigneusement la plaie, puis appliquez la pommade, une ou deux fois par jour suivant l’importance de la lésion.

  • Nos conseils : Faciles à glisser dans un sac à main ou une trousse pour les premiers soins ou dans une poche, ces dosettes de petit format peuvent s’emporter partout. Elles sont réservées aux blessures et aux brûlures superficielles peu étendues. Jetez-les après usage.
  • À quel prix ? 5,61 € la boîte de 14 sachets. Laboratoires UCB Healthcare. En pharmacie.

Tout terrain de Dakin stabilisé – Ce dérivé chloré à l’odeur d’eau de Javel est un antiseptique à large spectre. Il est actif à la fois sur les bactéries, les virus et les champignons microscopiques. De couleur rose, il reste pourtant incolore sur l’épiderme.

  • Comment l’utiliser ? En lavage local, en compresse imbibée, ou encore en pansement humide. Il s’emploie pur : ne le diluez en aucun cas.
  • Nos conseils : Idéal pour les enfants, il ne pique pas la peau. Il peut s’utiliser chez la femme enceinte ou qui allaite. Attention, il contient du chlore et peut donc décolorer les vêtements ! À employer sur les plaies qui saignent peu.
  • À quel prix ? 2,68 € le flacon de 250 ml. Laboratoires Cooper. En pharmacie.

Crème parfumée de Cetavlon – À la fois protectrice et antiseptique, cette crème à l’odeur de lavande pénètre rapidement sans piquer.

  • Comment l’utiliser ? Sur de petites surfaces de peau, une ou deux fois par jour, en évitant de recouvrir d’un pansement occlusif.
  • Nos conseils : Elle convient à toute la famille. Réservée aux petits bobos, elle est inactivée par les savons, le sang et le pus. Ne l’appliquez pas sur les muqueuses génitales ou près du conduit auditif.
  • À quel prix ? 4,84 € le tube de 80 g. Laboratoires Pierre Fabre Santé.En pharmacie.

Solution naturelle de Calendula spray – La teinture de calendula renferme des phénols, de l’acide salicylique et des flavonoïdes, à l’origine de ses propriétés antiseptiques. Elle ne contient ni colorant ni conservateur.

  • Comment l’utiliser ? Pulvérisez-la directement sur la blessure, puis protégez celle-ci en appliquant un pansement sec.
  • Nos conseils : Elle est alcoolisée (50°), donc elle pique (attention aux yeux et aux muqueuses !). Les douillets préfèrent la vaporiser d’abord sur une compresse humide. À noter : elle peut laisser des auréoles sur les vêtements clairs.
  • À quel prix ? 5,18 € le flacon de 60 ml. Laboratoires Weleda.En pharmacie et parapharmacie.

Ensuite, il vous faudra bien choisir votre brosse à dent : http://www.le-panier-d-honorine.fr/comment-bien-choisir-sa-brosse-a-dent/

Spécial bébés : Eosine aqueuse – Pour les nostalgiques du  » rouge  » aux genoux ! Cette solution à 2 %, qui ne pique pas, est un traitement d’appoint des lésions susceptibles de se surinfecter, comme l’érythème fessier du nourrisson et les boutons de varicelle.

  • Comment l’utiliser ? Appliquez-la à l’aide d’une compresse stérile une ou deux fois par jour. Une fois ouverte, la dosette se garde au maximum quarante-huit heures.
  • Nos conseils : Elle a surtout un pouvoir asséchant. Colorée, elle peut masquer une éventuelle surinfection. Risque de sensibilisation en cas d’exposition au soleil.
  • À quel prix ? 3,60 € la boîte de 10 flacons unidoses de 2 ml. Laboratoires Urgo.En pharmacie.

Contre les gros bobos : Hexomédine transcutanée – Cette solution passe à travers la peau pour traiter les infections des plaies fermées. Elle agit sur les staphylocoques dorés, responsables de furoncles, de panaris et d’impétigo.

 

  • Comment l’utiliser ? Pure, deux fois par jour, pas sur les plaies ouvertes, les organes génitaux ou les muqueuses. Les infections des ongles se traitent par un pansement humide (à garder trente à quarante-cinq minutes) ou un bain local (d’une à trois minutes).
  • Nos conseils : Après ouverture, la solution (qui pique !) peut se garder quinze jours. Risque de sensibilisation locale.
  • À quel prix ? 2,96 € le flacon de 45 ml. Laboratoires Aventis Pharma.En pharmacie.

La plus puissante : Betadine dermique – La polyvidone iodée est active sur de nombreux germes. Elle est d’ailleurs très utilisée à l’hôpital : c’est elle qui est badigeonnée sur la peau avant une intervention chirurgicale.

  • Comment l’utiliser ? La solution s’emploie pure ou diluée au dixième dans du sérum physiologique ou de l’eau stérile. Sa couleur brune, sur la peau comme sur les vêtements, disparaît à l’eau.
  • Nos conseils : Efficace, elle peut toutefois provoquer des irritations (eczéma de contact), voire des réactions d’allergie à l’iode. Ne l’utilisez pas sans avis médical chez les enfants de moins de 30 mois, ni sur des plaies étendues. Elle est contre-indiquée chez la femme enceinte.
  • À quel prix ? 2,44 € le flacon de 125 ml. Laboratoires Viatris Pharma.En pharmacie.

Ne pique pas : Diaseptyl spray – Efficace, bien tolérée, la chlorhexidine est un antiseptique incolore à large spectre, d’action durable.

  • Comment l’utiliser ? Vaporisez la solution pure directement sur l’écorchure, si elle saigne peu, ou sur une compresse.
  • Nos conseils : Elle ne pique pas et peut s’appliquer sur les bobos de bébé. Toxique pour l’oreille, le cerveau et les méninges, la chlorhexidine ne doit pas être vaporisée près des yeux ou du conduit auditif. Le spray permet une conservation jusqu’à la date indiquée sur l’emballage.
  • À quel prix ? 5,50 € le flacon de 125 ml. Laboratoires Ducray. En pharmacie et parapharmacie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *